Robe en coton

#Textile : le coton pour vos projets couture

Il y a quelques jours je vous parlais de la laine, aujourd’hui je vous parle du tissu qui je pense est le plus utilisé en couture : le coton.

Le coton dans les projets de couture

Le coton est très utilisé en couture car il est bon marché et facile à coudre. Il est donc idéal pour les débutants. Je parle surtout de la popeline de coton très répandue dans les magasins de tissus.

Il trouvera sa place dans la plupart de vos projets couture : les vêtements, les accessoires ou encore l’ameublement.

Quelles sont les propriétés du coton ?

Les avantages du coton :

  • Le coton est agréable à porter et n’irrite pas la peau.
  • Il absorbe bien l’humidité.
  • Son entretien est très facile.

Les inconvénients du coton :

  • Le coton ne tient pas chaud.
  • Il se froisse facilement (c’est pour cette raison qu’il y a souvent du polyester qui est rajouté au coton des chemises).
  • Le coton peut rétrécir au lavage.
  • Il sèche lentement.

 

Comment est-il produit ?

La culture du coton

Le coton est une fibre naturelle qui provient du duvet qui entoure la graine de cotonnier. Ce dernier pousse dans les régions tropicales et subtropicales. Sa culture nécessite beaucoup d’eau et énormément de pesticides et d’engrais.

La récolte peut être manuelle ou mécanique :

  • la récolte manuelle permet de mieux sélectionner les graines mûres et ne nécessite pas de traitement chimique (défoliant),
  • quant à la récolte mécanique, elle est beaucoup moins chère et présente un plus grand rendement. Cependant, des défoliants sont pulvérisés pour favoriser la récolte.

Culture de coton

Les traitements de la fibre

Puis, après la récolte, le coton est séché puis égrainé (séparation de la fibre de tous les déchets, notamment les graines). Enfin, les fibres sont triées en fonction de leur longueur. Plus la fibre est longue et fine, plus elle sera de bonne qualité. Cela dépend en fait du degré de maturité et des espèces. En Egypte par les exemple, les fibres sont très longues.

Par la suite, la fibre subit tout un tas de traitements chimiques (limités dans le cas de coton bio) pour qu’elle soit transformée en tissu. Voici quelques exemples :

  • l’étape de débouillissage : cela permet d’enlever la cire naturelle du coton. Cela permettra à la teinture de mieux accrocher.
  • le mercerisage est un traitement chimique et mécanique qui permet de rendre la fibre plus brillante, plus résistante, plus stable (moins de rétrécissement) et encore plus facile à teindre.
  • le blanchiment pour avoir des tissus clairs.

Eh ben… il y en a des traitements ! Une alternative existe pour limiter l’utilisation de produits chimiques (que ce soit lors de la culture ou de la transformation de la fibre) : le coton biologique. Mais biologique ou pas, la production de coton nécessitera quand même une grande quantité d’eau. En effet, selon Futura Science, il faut 5263 litres d’eau pour produire 1 kg de coton.

Coton bio

Le coton peut aussi être traité mécaniquement. En voici deux exemples :

  • le grattage permet d’améliorer l’isolation thermique et donne de la douceur. C’est le cas de la flanelette par exemple.
  • le sanforisage est très souvent pratiqué sur le denim pour éviter qu’il ne rétrécisse.

Les tissus en coton que l’on trouve en général dans le commerce

La popeline de coton :

C’est l’un des tissus les plus polyvalents. La popeline est facile à trouver, et présente une large gamme de coloris. Avec son toucher raide, elle est par ailleurs facile à coudre. Elle sera idéale pour : des chemises, des chemisiers, des vestes légères, des pantalons, ou encore des jupes. La popeline trouvera également sa place pour la confection d’accessoires (trousses, lingettes, etc.) ou d’articles de décoration (coussins, paniers, etc.).

Le jersey :

Le jersey est un tissu en tricot ce qui lui donne une grande élasticité. Il présente aussi la particularité d’avoir des bords qui s’enroulent quand on coupe le tissu. Avec ces propriétés, le jersey n’est pas facile à coudre, et à tendance à se déformer facilement, mais il présente le grand avantage d’être très confortable. Quand il est fin, vous pouvez l’utiliser pour vos T-shirts et vos vêtements de nuit. Pour des jersey épais, vous pourrez l’utiliser pour vos pulls ou encore vos écharpes.

La gaze :

Il s’agit d’un tissu léger, fin et tissé de façon grossière. En magasin, vous la trouverez surtout en couleur unie. Il est conseillé de l’utiliser pour les hauts amples, les robes ou les jupes. Vous noterez toutefois que la gaze est un tissu très peu solide.

La gabardine :

Ce tissu dense présente une armure sergée : quand vous le regardez de près, vous voyez une surface fine et en diagonales. La gabardine est tissée de façon tellement serrée qu’elle peut parfois être imperméable à l’eau. C’est également un tissu solide qui fait un beau drapé. Elle sera idéale pour les costumes, les blazers, les robes et les jupes.

La flanelle (ou plutôt flanelette) :

La flanelette imite la flanelle de laine qui est plus chère. Elle a sa face endroit qui a été grattée. Cela lui donne de la douceur et améliore son isolation thermique, mais la fragilise et la rend plus vulnérable au rétrécissement. Vous pourrez l’utiliser pour les vêtements de Bébé, les pyjamas, les draps ou encore les hauts pour femme ou enfant.

Le denim :

Vous le connaissez, ce tissu solide vous permettra de réaliser vos jeans. Pensez à utiliser une aiguille spécial denim pour le coudre.

 

Voilà, vous savez maintenant (presque) tout sur le coton. Vos projets couture n’attendent que vous 🙌 N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ! Si vous ne voulez pas rater mes prochaines actualités et tutos DIY, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter, ou à ma page Instagram ou Facebook !

A très vite !

Cadia

 

 

Mes sources pour cet article :

  • Mes cours à la Mairie de Paris sur la technologie textile
  • Stylisme – Les Textiles, G. Baugh
  • Guide des textiles, Florence Ferrari
  • La bible de la couture, Anette Fisher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.