Manteau Saint Michel

Mon manteau rouge passion

Je n’ai pas l’habitude de porter des couleurs criardes et encore moins du rouge… Pourquoi ? Parce que cela attire beaucoup l’attention que et je n’aime pas forcément attirer les regards sur moi… C’est un peu paradoxale de dire cela quand on a un blog et que l’on poste des photos de soi-même. Mais c’est pourtant vrai ; écrire des billets et publier des clichés est une façon pour moi d’essayer de surmonter cela et de m’affranchir du regard des autres.

Je trouve que les couleurs vives sont tellement plus gaies, alors j’ai décidé d’oser ! Place au rouge passion pour un projet qui m’a beaucoup tenu à cœur : le manteau Saint-Michel de Cozy Little Word. J’ai vraiment flashé sur ce modèle sobre, élégant et intemporel.

Auparavant, j’avais déjà cousu un manteau, mais il présentait bien moins de détails. Le manteau Saint-Michel a été la plus longue de mes créations mais aussi la plus complexe. Pour coudre ce manteau, il faut découper pas moins de 37 pièces, sans compter l’entoilage. C’est long, mais en même temps, c’est un manteau avec de superbes finitions 😉

Patte d’épaule

Mon avis sur le patron de ce manteau

Le stylisme

Je n’ai rien à redire sur le stylisme que je trouve juste “whaou !”. Niveau taille, j’étais entre le 36 et le 38 alors j’ai opté pour un 38 (il est conseillé dans les instructions de choisir la taille la plus grande). Je n’ai fait qu’une seule modification : j’ai diminué la longueur des manches de 1 cm.

Toutefois, ce modèle est ajusté donc je le qualifierais plus de veste/trench que de manteau. En effet, avec un pull épais en dessous, je trouve que le porter n’est pas agréable, surtout au niveau des manches. En plus, il n’y a pas de fente à l’arrière du manteau pour donner de l’aisance. Du coup, je conseille donc de ne pas utiliser un lainage trop épais pour le confectionner. Pour ma part j’ai choisi un lainage pas trop épais car je voulais le porter durant la mi-saison.

Les explications du patron

Les instructions du patrons sont plutôt claires pour les étapes simples mais pas pour les étapes plus complexes comme l’assemblage de la doublure ou encore l’assemblage du col. En effet, il n’y a pas d’illustrations pour ces étapes ce qui rend les choses un peu compliquées quand on a pas l’habitude de coudre ce genre d’ouvrages. Pour m’en sortir, je me suis aidée de deux livres : La Bible de Couture de Anette Fischer et Ma garde robe à coudre pour toute l’année de Atelier Charlotte Auzou (dans les explications du manteau Décembre). Ces deux livres m’ont aussi permis de coudre la doublure à la machine (et non à la main comme indiqué dans le patron).

Mes conseils pour coudre ce manteau

Pour les débutants ou pas ? Si tu es ultra débutant(e), je ne te conseille pas forcément de réaliser ce manteau car il y a pas mal de surpiqûres, ce qui implique de savoir coudre droit. Certaines surpiqûres (celles du dos) peuvent toutefois être faites facilement grâce au pied de biche magique.

Surpiqûres du dos réalisées avec le pied de biche magique

SOS Tissu épais ⚠ Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal avec ma Brother FS40 qui a tout de même fait le job :

  • A certains endroits très épais, j’ai augmenté la longueur de point pour aider les griffes d’entraînement de la machine (notamment pour les boutonnières).
  • Egalement au niveau des surépaisseurs, certains points ont été sautés, ce qui me doublait ou triplait ma longueur de point. Normalement, pour les tissus épais, il faut utiliser des aiguilles plus épaisses, mais j’ai remarqué qu’avec une aiguille de taille standard et à vitesse réduite, cela réglait le problème.
  • J’ai dû entraîner le tissu à la main pour aider la machine pour la confection des boutonnières. En fait, c’est un peu compliqué de coudre ces boutonnières avec ma machine car elles sont en bordure donc à proximité des sur-épaisseurs.
  • J’ai parfois eu du mal à épingler certains ouvrages. Sur Instagram, après quelques péripéties dans mes stories, on m’a gentiment conseillée d’utiliser des pinces ou encore des trombones 🙂
manteau St Michel

Quel tissu pour la doublure ? Ce modèle est ajusté alors je conseille d’utiliser du tissu spécial doublure (acétate/cupro) qui sera résistant et bien glissant. Pour la même raison, je déconseille le coton car les bras auront du mal à glisser dans les manches.

Doublure du manteau

Un résultat que j’adore

Au final, je suis vraiment contente de cette cousette 😍 Et toi qu’en penses-tu ? Je suis définitivement fan de la coupe, et je pense le refaire avec un lainaige plus sobre (pour pouvoir l’assortir avec plus de vêtements) mais avec de la moumoute sur le col 🤩

Si tu ne veux pas rater les prochains articles, n’hésite pas à t’abonner à ma newsletter, ou à ma page Instagram ou Facebook !

A très vite !

Cadia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.