5 outils pour gagner du temps en couture

Gagner du temps en couture

La semaine dernière, je vous ai fait part d’un article un peu différent de ceux que je fais d’habitude. Je vous disais notamment que mes journées de travail sont extrêmement chargées et que je ne compte pas mes heures. Du coup, je cherche sans arrêt des façons d’optimiser mon temps. Ces dernières semaines, je suis donc partie à la recherche d’outils qui me permettraient de gagner du temps. Dans ce nouvel article, je vous propose de découvrir les 5 outils que j’ai testés 😉

👇👇👇

Dans cette vidéo, je porte la blouse Clara que j’ai transformée en robe.

Les références des produits testés :

Le fil soluble

La fil soluble est vraiment quelque chose que je voulais tester depuis longtemps surtout pour faire des fronces. C’est une technique qui n’est pas très compliquée mais qui peut être un peu longue si on a un grand linéaire à froncer. 

👉 J’ai utilisé pour ce test, le fil soluble de la marque Madeira.

Ma blouse Clara qui présente beaucoup de fronces.

👉 Tu ne connais pas la technique des fronces ? Le tuto est ici.

Du coup, j’ai testé le fil soluble pour faire mes fils de fronces. Pour cela, j’ai utilisé deux petites chutes de popeline coton pour ce test. Sur l’un des échantillons, j’ai fait mes deux lignes de fronce avec le fil soluble, ensuite j’ai tiré sur mes fils pour faire les fronces, et enfin j’ai assemblé cet échantillon à l’autre morceau de tissu test en cousant bien entre les 2 lignes de fronce.

Pour enlever les fils de fronce, d’habitude, on peut utiliser un découd-vite par exemple. Mais ici, étant donné que le fil est censé être soluble, j’ai fait un premier essai en aspergeant mon ouvrage avec de l’eau. J’ai remarqué que si on veut que ça parte bien il faut alors frotter le tissu. Soyons réaliste, ceci n’est pas du tout un gain de temps ! J’ai donc passé mon ouvrage sous l’eau, et là, le fil se dissout totalement. 

Donc à l’avenir, quand j’aurai des ouvrages qui ont beaucoup de fronces ; par exemple ma blouse Clara qui en en a sur les manches, sur le col et la taille, je ferai toutes mes lignes de fronce au fil soluble. Puis, je mettrai le vêtement terminé à la machine à laver pour dissoudre tout ça

Bien évidemment, le fil soluble peut servir pour d’autres techniques, par exemple, ça peut servir à bâtir une fermeture éclair avant de la coudre. 

Le retourne biais

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je déteste retourner mes ouvrages, et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de petits ouvrages. Mais dans mes petites recherches, j’ai trouvé ce nouvel outil (enfin nouveau pour moi) : il s’agit d’un retourne biais.

J’ai fait des tests sur de petits tubes. Il suffit de faire passer le retourne biais dans le tube, de l’accrocher à l’extrémité du tissu, et de tirer dessus pour le mettre à l’endroit.

Pour être honnête, la première fois que je l’ai testé, je me suis dit que ce n’était pas du tout pratique. En effet, le crochet a tendance à s’accrocher là où on ne veut pas, du coup ça tendance à bloquer.  Mais en fait, il suffit de prendre le bon coup de main et on y arrive très bien. 

Petit inconvénient : comme il y a un petit crochet qui permet de tirer le tissu, l’outil laisse un petit trou au niveau du tissu.

Du coup, si vous avez du mal avec le retourne biais et que vous ne voulez pas faire de trou sur votre ouvrage, vous pouvez utiliser une simple paille pour retourner votre tube. 

Je m’explique, pour cet exemple, j’ai pris une bande de popeline que j’ai cousue sur l’un des côtés et sur toute la longueur. Donc on peut imaginer que ça fera par exemple une bretelle dont l’extrémité est fermée. Pour retourner facilement cet ouvrage, vous pouvez insérer une paille dans le tube.

Ensuite, une fois que vous arrivez au bout, vous aurez besoin d’un objet qui soit assez fin pour être inséré dans la paille. Moi j’ai pris un grand pic en bois qui sert à faire des brochettes, et j’ai utilisé le bout non pointu pour l’insérer dans la paille. En insérant le pic dans la paille, le tissu est tout simplement entraîné à l’intérieur de la paille ; ce qui permet de retourner l’ouvrage. C’est donc une technique vraiment trop pratique et surtout hyper rapide !

Le guide couture aimanté

J’ai également trouvé un outil qui permet de coudre droit. Alors j’avais déjà fait 2 vidéos pour coudre droit : une astuce avec le pied de biche pour les biais et une autre astuce avec le ruban adhésif. Dans cet article, l’objet que je voulais vous montrer est le guide de couture aimanté !

Il suffit de le positionner à la distance voulue du pied de biche. Pour cela, je me sert de la graduation de la plaque métallique de la machine et ensuite je pose sur cette plaque le guide aimanté. Et là, on est vraiment à l’aise pour coudre à une distance fixe et gagner du temps !

Attention, si votre machine a un ordinateur intégré, il est déconseillé d’utiliser cet outil à cause de l’aimant. 

Le papier freezer : gain de temps assuré !

Le papier freezer est utilisé dans les loisirs créatifs mais aussi dans la cuisine pour emballer la viande par exemple. 

Ce papier a une face je dirai plutôt matte et une autre face plutôt “brillante”. Ce qui est top avec ce papier, c’est que sa face brillante est thermocollante sur le tissu ! Et ça je peux vous dire que ça m’a beaucoup inspirée parce qu’en plus de tout ça, ce papier est assez transparent pour décalquer des pièces de patron !

Du coup, j’ai fait le test avec une parmenture que j’ai décalquée. J’ai aussi pris une chute de tissu que j’ai pliée en 2 et bien repassée pour me mettre dans les mêmes conditions qu’une vraie découpe de tissu.

J’ai ensuite positionné ma double flèche sur le pli du tissu et ensuite, j’ai repassé tout ça. Et là comme par magie, le papier reste collé ! Ensuite j’ai découpé mon tissu, et quand j’ai terminé, papier se décolle très facilement. Et là franchement, on est content de ne pas avoir passé du temps à tout épingler !

C’est une technique qui vous fera gagner du temps si bien évidemment vous avez l’habitude de décalquer vos pièces de patron. Moi pour la marque que j’ai testée, je trouve que le papier est assez large pour décalquer pas mal de pièces de patrons de vêtements. Dans la vidéo, je vous montre un exemple sur le patron de ma robe Scarlett où l’on voit que le papier est quand même bien large pour décalquer toutes les pièces.

Enfin côté tissu, si vous voulez utiliser le papier freezer, il faut que le fer à repasser soit à la température que vous utiliseriez pour repasser le tissu seul. Par exemple, pour le lin, le coton, ou encore la viscose, sur mon fer, j’ai la puissance maximale. Pour la laine, j’ai une puissance intermédiaire etc. 

Le guide de coupe aimanté

On passe maintenant au guide de coupe aimanté. Il s’agit d’un petit aimant cylindrique qui se pose sur la paire de ciseau. Sur ce petit aimant, on une petite rondelle noire que l’on peut déplacer. J’ai mis cette dernière à un cm du bord aimanté et vous allez comprendre pourquoi.

Pour ce test, j’ai pris une petite chute de tissu, sur laquelle j’ai collé un pièce de patron avec mon papier freezer. Et pour cet exemple, on va dire que les marges de couture ne sont pas incluses. Dans ce cas là, on peut par exemple les dessiner sur le tissu autour du patron. Mais vu que j’ai mon guide de coupe qui a la petite rondelle à 1 cm (donc la valeur de la marge de couture), je vais pouvoir poser ce guide sur les ciseaux. Ainsi, je vois que la rondelle me sert de guide visuel pour couper mon tissu à 1 cm du patron. Donc voilà encore une façon de gagner du temps !

J’espère que vous avez apprécié cet article 😃

Si vous ne voulez pas rater mes prochains articles, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter !

A très vite !

Cadia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.