Le patron de la chemise Saxa

Patron chemise

Cela faisait un petit moment que je souhaitais revisiter la chemise ; l’un des indispensables de la garde-robe ! C’est maintenant chose faite avec la chemise Saxa ! Ce patron est celui qui m’a donné le plus de fil à retordre car la confection d’une chemise demande du temps et un peu de minutie. Mais clairement, cela en valait la peine 😍. En effet, c’est un basique qui me manquait, mais j’ai aussi été très agréablement surprise par l’accueil incroyable que vous avez réservé à ce nouveau patron 🥰

Comme à mon habitude, je vous donne ici tous mes conseils pour coudre ce patron.

La chemise Saxa en quelques mots

Saxa est une chemise réalisable en 4 versions ! Vous aurez le choix entre un col large et un col classique. Et au niveau dos, il pourra être classique ou plissé. J’ai vraiment voulu vous donner le choix entre une chemise classique facile à porter et une chemise originale qui fait plus habillée.

Saxa est un modèle qui a beaucoup d’aisance et qui a une forme légèrement trapèze. Sur chacun des côtés de la chemise Saxa, il y a une fente. Cette dernière est d’ailleurs plus décorative que fonctionnelle. Il y a par ailleurs deux pinces sur le devant pour dessiner la poitrine.

Les manches sont plutôt ajustées et se terminent par tout ce qu’il y a de plus classique pour une chemise : des poignets de manche et une fente indéchirable.

Enfin, si vous recherchez plus de variations au niveau du col, les 4 cols du patron « Les Claudinettes » sont compatibles avec la chemise Saxa !

Les tissus à privilégier pour la chemise Saxa

La chemise Saxa faisant partie des basiques, il vous sera très facile de trouver le bon tissu. En effet, il vous suffira de vous procurer un tissu adapté aux chemises. Vous pouvez donc utiliser de la popeline de coton, de la viscose, de la soie ou encore du chambray.

Je déconseille souvent aux débutants d’utiliser des tissus fluides comme la viscose car ce sont des tissus très capricieux. Toutefois, je trouve que ce type de tissu est plus facile à manipuler (que la popeline de coton par exemple) pour les finitions d’une chemise. Par exemple, je trouve qu’il est plus facile de coudre une fente indéchirable ou encore un ourlet fin avec ce type de tissu. En effet, le tissu sera plus facile à plier et vous aurez moins de surépaisseurs sous la machine à coudre. Mais attention, si vous débutez je vous conseille vivement de rigidifier votre tissu avant de le découper pour éviter de mauvaises surprises. Vous trouverez d’autres astuces pour dompter les tissus fluides dans cette vidéo :

Enfin, dans un style radicalement opposé ; pour un look « surchemise », je verrais bien également de la flanelle. Attention toutefois : pour la version plissée, les plis seront moins marqués car le tissu est plus épais. Par ailleurs, le pied de col n’est pas très haut, donc il vous sera peut-être difficile d’y coudre un bouton et une boutonnière. Toutefois, je testerais bien la version plissée avec un tartan l’automne prochain !

Les tissus que je déconseille :

Pour la version plissée, je vous déconseille fortement les tissus synthétiques (exemple : le polyester). En effet, vous devrez repasser le dos pour former les plis sur toute la longueur du dos. Avec un tissu synthétique (donc avec un tissu qui se froisse peu voire pas du tout) les plis ne pourront donc pas être marqués.

Pour toutes les versions, je déconseille les tissus qui ont de la broderie (même discrète). En effet, si vous avez par exemple un tissu uni mais avec quelques pois brodés, cela pourra être gênant pour coudre les boutonnières. Ces dernières nous font souvent peur et peuvent gâcher un vêtement, donc évitez d’ajouter de la difficulté avec un tissu brodé ! Ou sinon, débrouillez-vous lors de la découpe pour qu’il n’y ait aucune broderie au niveau de la patte de boutonnage.

Les tissus que j’ai utilisés :

Pour ma part, j’avais envie depuis très longtemps d’une chemise en denim, alors j’ai opté pour un chambray. Côté mercerie, j’ai utilisé des boutons pressions nacrés de la marque Prym. Pour la petite histoire, d’habitude, j’utilise un marteau pour installer mes boutons et mes œillets, mais cette fois, j’ai utilisé une pince, et c’est bien plus pratique !

Pour la version classique j’ai utilisé de la viscose et j’ai opté pour un crêpe car cela m’évitera l’étape repassage avant de porter ma chemise ! Par ailleurs, j’aime cette version classique qui me permet de mettre en valeur des tissus colorés et denses !

Le niveau de difficulté

Vous vous en doutez peut-être déjà, la chemise Saxa est d’un niveau difficile. Mais pas de panique ! Je vous accompagne en vidéo pendant toute la confection de cette chemise.

Et si vous débutez en couture, je vous conseille d’utiliser un tissu à motifs : cela cachera les imperfections au niveau des coutures apparentes 😉

Pour finir, j’avais envie de vous donner quelques petites astuces pour vos boutonnières. Pour gagner du temps, vous pouvez utiliser une règle à boutonnières pour reporter les repères sur votre patron :

J’ai par ailleurs utilisé du ruban adhésif comme repère pour m’aider à faire des boutonnières bien droites :

Enfin, si vous souhaitez plus de conseils pour avoir de jolies finitions, je vous invite à regarder cette vidéo :

Les évolutions possibles de la chemise Saxa

Vous avez été nombreuses à me demander s’il était possible de prolonger la chemise (version plissée) en robe. J’ai tendance à dire que tout est possible en couture 😉. Si vous avez besoin de conseils, j’ai déjà écrit un article de blog où je vous montre comment adapter un patron, et notamment comment rallonger un patron (vous pouvez prendre le cas de la jupe).

Je n’ai pas encore testé cette transformation pour Saxa donc je ne saurais pas vous dire ce que cela donne à l’usage. En effet, les plis risquent de moins tenir si l’on s’assied dessus 😅. Quoiqu’il en soit, je pense que je vais tester ce hack pour une version estivale sans manches !

Alors comment trouvez-vous ce nouveau patron ? Saxa est disponible du 34 au 56, en PDF et en pochette. Vous retrouverez également les tissus et la mercerie en vente sur la boutique.

Bonne couture !

Cadia

One Reply to “Le patron de la chemise Saxa”

  1. Coucou Cadia,
    Juste pour le plaisir de te dire que je suis plus que ravie de ma chemise SAXA.
    Un réel plaisir à porter et à réaliser.
    Ton patron est ultra précis et ton tuto vidéo est une aide précieuse.
    Merci pour tout ce temps que tu y as consacré. J’étais tellement à fond que, entre le moment où j’ai acheté le tissu et celui où j’ai déclaré ma chemise officiellement terminée, il ne s’est écoulé réellement que 6 jours (en sachant que je travaillais la journée)….
    Quand on aime on ne compte pas —- pas vrai ? Encore merci, Carine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.